Geagea: musique rêvée ado

Geagea: musique rêvée ado

Géraldine Baux, anciennement membre du groupe Las Aves, se lance désormais en solo, explorant le rock des années 1990. En préparation pour sa performance au Inrocks Super Club le 26 juin, la musicienne nous ouvre les portes de son studio d’enregistrement pour une rencontre intime.

Installé dans le XIe arrondissement de Paris, le studio de Geagea est un refuge artistique. Entourée de guitares, pédales d’effets et amplis, elle prépare le thé en partageant son amour pour les moments matinaux paisibles. Pour elle, ce studio est un cocon où elle peut exprimer son projet solo, Geagea, de manière intime et personnelle, une première pour elle après avoir joué dans des groupes.

Geagea, de son nom d’artiste, a décidé de suivre ses désirs d’adolescente et de revenir à ses influences des années 1990, telles que Garbage, Paramore et Portishead. Ses chansons, telles que « Everything, All at Once » et « Someone I Already Love », reflètent sa soif d’intensité et abordent des thèmes tels que la santé mentale, l’anxiété et la bisexualité.

Avoir un projet solo lui permet de gagner du recul sur sa musique, de composer et d’arranger à son rythme. Même si elle apprécie le travail en équipe, Geagea aime aussi passer du temps en solitaire dans son studio, prenant le temps de la réflexion et de l’exploration créative. Son EP a pu être achevé grâce à sa participation au festival Rock en Seine, une motivation nécessaire pour concrétiser ses idées musicales. Geagea, musicienne aux multiples talents, se retrouve souvent face à ses doutes artistiques. Pourtant, c’est de ces incertitudes qu’est né un dossier dans son ordinateur, regroupant ce qu’elle appelle ses “lanternes rouges” – tous ces morceaux qu’elle a tenté de placer sans succès depuis des années.

**Changer d’instrument pour évoluer**

Malgré ses doutes, Geagea aime se lancer des défis. Elle adore commencer à jouer d’un nouvel instrument à chaque cycle de création. Initialement claviériste et bassiste, elle s’est mise à la guitare en même temps qu’elle entamait sa carrière en solo. Selon elle, changer d’instrument pour composer permet de sortir des automatismes et de progresser. Elle confie même prendre des cours de guitare pour améliorer sa performance scénique.

**Jouer et produire pour les autres**

Geagea se réjouit à l’idée des festivals d’été, où elle pourra jouer sur scène, son activité préférée. Aux côtés de Hugo, l’ex-batteur de Las Aves, elle a investi la scène et a récemment composé les premiers sons de son EP. Collaborer avec des artistes tels que Jeanne Added lui a permis de gagner en confiance et en inspiration, malgré leurs origines musicales différentes.

En plus de jouer, Geagea endosse parfois le rôle de productrice pour d’autres artistes, telle que Yoa ou Vera Daisies. Ces collaborations l’ont beaucoup enrichie et lui ont permis de progresser. Bien qu’elle apprécie de rester dans l’ombre des studios, Geagea ne peut s’empêcher de revenir à sa passion pour la composition, même si cela peut parfois être épuisant.

**Conclusion**

Finalement, Geagea trouve un équilibre dans son rôle d’artiste principal et de productrice, appréciant la sécurité offerte par l’ombre des studios. Cependant, ses envies de composition la poussent toujours à avancer, malgré les moments de doute et de découragement. Son talent et sa passion pour la musique sont indéniables, et elle continue de se réinventer et d’évoluer constamment.

Leave a Reply